Stéphane

1 2 3 7

Quand il fait très chaud en juillet, ce qui peut arriver même en Lorraine – si, si ! – on peut se rafraîchir en allant à la piscine, ou alors participer au 3ème rapide de St-Max. En effet, le club maxois propose depuis 3 ans au début de l’été une formule que l’on peut qualifier de rafraîchissante. Prenez quelques grozélos, mélangez-les avec d’honnêtes pousseurs de bois et quelques parfaits débutants non licenciés, ajoutez-y une Patate, et vous obtiendrez la recette idéale pour passer une après-midi agréable et sans pression, puisque sans risque de perdre ces précieux poinzélos si durs à gagner à la sueur de son front. Continuer la lecture

Au départ, elles étaient 7, les équipes vandopériennes parties à la conquête de la Loulou, le Graal des petizélos à moins de 1700. 3 d’entre elles avaient franchi le premier obstacle. Mais 2 autres tomberaient au champ d’honneur en terre seichanaise. N’en restait donc qu’une, l’équipe des minots (les frères Charbo, les Mat(t)éo et Lucien), dont la valeur n’attend point le nombre des années. Et cette équipe allait réussir l’exploit remarquable de décrocher à Metz un des deux tickets pour la finale alors qu’elle n’était que 6ème à la moyenne Elo !

Des 627 équipes inscrites à la compétition – je les ai personnellement comptées une par une, faites-moi confiance – il n’en restait que 16, dont 2 du 54, pour disputer la finale à Chamblanc, riante commune bourguignonne de 505 habitants – eux aussi je les ai comptés un à un. Inutile de vous préciser que nous allions, en ce chaud weekend des 24 et 25 juin, considérablement augmenter la population chamblantine. Continuer la lecture

Quels points communs y-a-t-il entre le brevet des collèges tout juste réformé et le Rapide-de-Seichamps-avec-lots-pour-tous ? Eh bien, ils ont tous les deux lieu au mois de juin, et comme à l’Ecole des Fans, tout le monde gagne à la fin. Néanmoins, il y en a quand même un qui a un peu plus gagné que les autres, c’est Maître Claude, dont le lot égayera sans doute la prochaine réunion de direction, le comité te remercie par avance.

138 pousseurs de bois (certains inscrits avaient fait l’école buissonnière, au grand dam -légitime- du directeur Jacques Martin Alain Baris) se sont donc affrontés dans une ambiance chaleureuse et un gymnase surchauffé qui fleurait bon la kermesse de fin d’année. Parmi eux, une joyeuse bande de garnements vandopériens, jeunes ou moins jeunes, dont, outre le gagnant, deux primés (Louis 1er pupille et Bérénice 3ème féminine), et un déprimé (l’auteur de ces lignes). Continuer la lecture

Vandoeuvre IV poursuivait le week-end dernier sa tournée triomphale dans tout l’Est de la France au bar Le Duc. Un public de connaisseurs, peu nombreux mais chaleureux, s’est déplacé pour applaudir le talentueux sextet (NDR : aucun rapport avec l’affaire Valbuena) vandopérien composé pour l’occasion d’Alejandro au chant, d’Arnaud à la guitare, de Florian à la batterie-qui-fait-du bruit, de Chédy au synthé, de Christophe T à la basse et du capitaine Patate au pipeau. Les mélomanes ont pu apprécier le répertoire métissé des Vandops, mélange subtil et équilibré d’influences de musiques blanches et noires, de salsa cubaine et de raï tuniso-égyptien. Le show était réglé comme du papier à musique : le capitaine a donné le la, Alejandro et Arnaud ont assuré le spectacle, Florian a cogné comme un sourd, Christophe et Chédy ont suivi leur partition sans dévier, le récital se déroulant bien évidemment sans fausses notes. Après quelques rappels et une standing ovation bien méritée, les six compères terminaient leur set (NDR : 6-0) en entonnant We are the champions et mettaient un point final à leur tournée de 7 dates sur une dernière performance.

Continuer la lecture

Quand le coach m’a annoncé qu’on jouait dimanche contre GK 3000, j’étais fou de joie, et seule une hétérosexualité farouche m’a empêché de lui sauter au cou… Parce que si on m’avait dit qu’un jour j’allais rencontrer GK 3000 … Cela semblait si incroyable… Avec GK 3000, c’était toute mon enfance qui tout à coup me revenait en pleine poire, c’était comme une cure de jouvence.

Bizarrement, les membres de mon équipe ne semblaient pas partager mon enthousiasme.

Évidemment, les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, ne peuvent pas comprendre – d’ailleurs, et j’ouvre une parenthèse (en général les moins de 20 ans ne connaissent et ne comprennent pas grand-chose, je l’ai souvent remarqué depuis que j’ai personnellement moi-même dépassé la vingtaine, et je referme la parenthèse). Continuer la lecture

L’accouchement fut difficile, mais le bébé est beau, surtout la tête. Jugez plutôt : au 1er échiquier, ni plus ni moins que la réincarnation de Capablanca, Alejandro et ses 2114 poinzélos ; au 2, ni plus moins que la réincarnation de Bent Larsen, le co-vainqueur du récent open B de Vandoeuvre, Arnaud, qui aligne les points aussi efficacement que j’enfile les perles ; au 3, l’homme qui tombe à pic, JC, notre sauveur, toujours là quand on a besoin de lui; et au 4, le toujours jeune Jeannot, qui me pose rarement un lapin. Continuer la lecture

Ce qui est plaisant quand on joue contre les Red Devils de Seichamps (photo non contractuelle : en général, ils ressemblent rarement à la créature de l’image), outre qu’ils sont sympas-fair play-tout ça, c’est qu’on les repère de loin même par temps de brouillard grâce à leurs rouges chasubles, et vu les conditions climatiques du week-end, ça m’arrangeait plutôt, d’autant plus que Bison Futé avait imposé un itinéraire bis pour se rendre au parc du Charmois. Du coup, on était certains de ne pas se tromper d’adversaires, surtout que le château accueillait pas moins de 4 rencontres, le risque d’erreur était non négligeable. Continuer la lecture

roland-larque

Réalise-t-on vraiment qu’avec ces cadences infernales – un match d’Interclubs tous les 15 jours – on est en train de tuer le con-te rendu artisanal mijoté aux petits oignons à la maison, avec plein d’amour et de produits sains ? On voudrait le remplacer par du compte rendu industriel bourré de fôtes dortografes, voire par du compte rendu surgelé dégoulinant de poncifs et de bons sentiments qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Bref : tu me pardonneras lecteur mon ami si pour cette fois-ci j’ai sous-traité mon petit laïus à deux stars du petit écran pour petits et grands qu’on ne présente plus. Que notre chère trésorière se rassure : grâce à mes talents bien connus de négociateur, j’ai réussi à les avoir pour un prix modique, trois fois rien. Il suffira simplement de vendre une petite douzaine de milliers de crêpes à l’Open de Vandoeuvre pour rentrer dans nos frais…

Place donc à nos deux fins analystes sportifs, les ci-devant Jean-Michel Largué et Thierry Rot-Lent, commentateurs attitrés quoiqu’en replay – ben oui, lecteur mon ami, dimanche, soit tu poussais du bois, soit tu avais produit un mot d’excuses bidon pour aller voir le défilé de Saint Nicolas – du match entre Vandoeuvre IV et Metz Fischer IV. Continuer la lecture

copie-propre-012

Jouer contre les Petits Écoliers messins, ce n’est jamais du gâteau. Parce qu’on ne me la fait pas, à moi, je connais mes classiques, les jeunes pousses nourries au Saint Moret, la valeur qui n’attend pas le nombre des années, tout ça tout ça… Sans compter que l’actualité récente incite à la prudence. Vous n’avez pas remarqué qu’en ce moment ce n’est jamais le favori qui gagne ? Les sondages qui se trumpent, Clinton qu’Hillary plus, ou jaune, Fillé qui finit devant Juppon ? Il ne manquerait plus que Karjakin gagne une partie avec les Noirs contre Carlsen… (oui, je sais, je pousse le bouchon un peu loin, ça n’arrivera jamais !) Continuer la lecture

fait-divers-4

Le club est encore sous le choc de l’horrible drame qui s’est déroulé dans l’agréable station balnéaire du Cap d’Agde durant ce congé de la Toussaint, et que rien ne laissait prévoir : l’équipe première décimée !

En effet, suite aux brillantes performances des jeunes pousseurs de bois vandopériens, Louis, Bérénice et Christophe devraient allègrement franchir la barre fatidique des 1700 points Elo, les empêchant de facto de participer à la coupe «Loulou»… La piste d’un complot fomenté par un club concurrent mais néanmoins ami n’est pas tout à fait à exclure… l’enquête se poursuit.

Grand Prix       Cavalier       Avenir

1 2 3 7
Rejoignez-nous !

Château-Parc du charmois, avenue du Charmois, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy. Ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Tous les détails à la rubrique "club"

Fiche inscription 2017-2018

Nos joueurs (FFE)

Nos équipes (FFE)

Fiche club (FFE)

Dates Blitz club

Dates Trophées-Jeunes

Dates Circuit54

Plaquette histoire club

Tract du club

Agenda
Oct
21
sam
14 h 00 min Circuit54 à Seichamps
Circuit54 à Seichamps
Oct 21 @ 14 h 00 min
http://vandoeuvre-echecs.com/circuit54/
16 h 00 min Marathon de Saverne @ Salle COCES
Marathon de Saverne @ Salle COCES
Oct 21 @ 16 h 00 min – Oct 22 @ 8 h 00 min
Le marathon de Saverne revient en force la nuit du 21 au 22 octobre 2017 après quelques années d’absence. Cette édition change par rapport aux années précédentes : il s’agit d’un marathon de blitz de[...]
Oct
28
sam
15 h 00 min Open Cap d’Agde
Open Cap d’Agde
Oct 28 @ 15 h 00 min – Nov 3 @ 16 h 00 min
 
Nov
1
mer
9 h 00 min Open La Bresse
Open La Bresse
Nov 1 @ 9 h 00 min – Nov 4 @ 10 h 00 min
 
Nov
4
sam
9 h 00 min Open de Barr-Alsace
Open de Barr-Alsace
Nov 4 @ 9 h 00 min – Nov 5 @ 10 h 00 min
http://www.echecs.asso.fr/FicheTournoi.aspx?Ref=42452

Gravityscan Badge