douéra 2 011

Pour ceux qui souhaitaient conjuguer échecs et vacances, ce qui je le rappelle n’a grammaticalement aucun sens, tout en séjournant dans une région à haut potentiel touristique et thermique, il y avait en cette fin août deux tournois – très bien– organisés en Lorraine.

Les très sympathiques organisateurs messins Nolot et Zemmour Alexis Cahen avaient opté pour une formule assez originale, un tournoi fermé comprenant 7 groupes de 8 joueurs, de quoi se prendre pour les cadors de la Sinquefield Cup, mais sans les commentaires d’Ashley et Shahade, qui avaient raté leur avion. Deux Vandops s’étaient inscrits, le légendaire Rémi Helfer dans le groupe A, et ma pomme (de terre) dans le … mais ça n’intéresse personne. Disons-le carrément : force est de constater que Rémi est bien meilleur comme pousseur de bois que comme GPS, puisqu’il finit 1er ex aequo (2ème au départage) ! Son secret ? Comme il l’a confié au sémillant Stéphane L. qui passait par là de retour de St Quentin : «on joue des variantes douteuses, un petit zeitnot… et une petite arnaque quand la partie est quasi foutue. 3 pts comme ça.»

douéra 2 014 (2)

Quant à l’auteur de ces lignes, un document photographique exclusif atteste qu’il était 1er à l’issue de la 2ème ronde, place que l’Histoire aurait retenue si, mettons, la fin du monde s’était déclenchée le lendemain ou si le directeur du tournoi ne s’était pas incompréhensiblement  entêté à faire jouer coûte que coûte les 5 rondes restantes. Saluons également la victoire écrasante du Seichanais Franz Grothe dans le groupe E avec 6,5/7, une domination telle qu’elle l’obligera à disputer la prochaine édition de l’open de Vandoeuvre en caleçon – rouge s’il y tient– et sans chaussettes. En tout cas, une formule qui obtint un succès inattendu, et que j’encourage les organisateurs à reconduire l’an prochain, avec toutefois deux modestes suggestions d’amélioration : délocaliser le tournoi à Nancy, et – là je suis sérieux, ça peut accidentellement m’arriver – avancer l’horaire de la ronde de l’après-midi.    Résultats et photos ici

douéra 2 003

Après une année d’interruption, la dynamique équipe de Stanislas Echecs renouait avec son traditionnel tournoi de pré-rentrée à la Douëra. 3 tournois, 2 opens classiques (A et B), et un rapide pour les jeunes à –encore – petizélos. Aucun Vandop dans le A et le C, mais 7 dans le B ( < 1600). L’Histoire retiendra pêle-mêle qu’une finale de fous de couleurs opposées n’est pas toujours nulle mais qu’en fait si, qu’on peut donner sa dame en 2 et gagner quand même la partie, mais qu’il faut tout de même que l’adversaire coopère un peu, que pour battre Bérénice, c’est facile, il suffit de s’appeler Matéo avec un ou deux «t» ça ne change rien, et que les organisateurs ont tout de même trouvé le moyen de placer un Stanislas sur le podium – trop forts !

Plus sérieusement – si, c’est possible, relisez plus haut –, on notera l’excellent tournoi des deux Mat(t)éo R et P : le 1er prit un départ canon (3,5/4) avant de s’essouffler quelque peu, tandis que le second après un début encore plus stratosphérique (4/4 !) était toujours en course pour un podium à la dernière ronde, ne s’inclinant que contre les futurs 1er et 2nd. Il se consolera avec un prix de catégorie (< 1450), tout comme Louis Pa. (1er poussin).

Quant à l’auteur de ces lignes, il est la preuve vivante qu’il y a un dieu pour les gaffeurs, ou tout du moins un saint – Gaston ?–, puisqu’il termine 3ème ex aequo – mais 4ème au départage, Gaston ne peut pas faire tout le temps des miracles. A noter pour l’anecdote que 6 de mes 7 adversaires auront été, eux, primés…     Grille américaine

Je termine par un message personnel. Une charmante demoiselle du club a oublié un stylo, peut-être dans l’espoir secret qu’un charmant jeune homme le lui rapporte, comme c’est romantique. Mais c’est Florent – j’ai modifié le prénom comme dans les journaux sérieux pour préserver l’anonymat de Florian – qui l’a retrouvé. Delphine, si tu lis ces lignes, tu sais à présent à qui t’adresser pour recouvrer ton bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.