Un exemple récent du championnat d’Europe à Minsk. Les blancs sont, bien sûr, mieux avec un pion de plus, mais toutes les pièces noires sont actives et il n’y a qu’un seul moyen de finir la partie rapidement : trait aux blancs !

Réponse de l’exercice précédente :

a) le 1er avec les noirs:

Dans sa partie contre Sanikidze (Strasbourg),  Neiksans (St Quentin) a préféré le coup « beau » et objectivement le plus fort 1…Cf3+ 2.gf Tg5+ 3. Rh1 Df4 4. Dd1 Th5-+. Mail il faut quand-même admettre qu’un autre coup avec l’idée similaire vient au but aussi 1…Df4 avec les 2 menaces Cf3+ direct ou Txc4 suivi par Cf3+ et les noirs gagnent la dame

b) le 2eme avec les blancs:

Bachmann (Bois-Colombes) n’a laissé aucun espoir à Sumets (St Quentin) de sauver la position 2 pièces contre tour  – 1. Fxg7 et les noirs perdent la tour ou même la dame dans la variante 1…Rxg7 2. Dg5+ Rh8 3. Df6+ Rg8 4. Ce7+

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez-nous !

Château-Parc du charmois, avenue du Charmois, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy. Ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Tous les détails à la rubrique "club"

Nos joueurs (FFE)

Nos équipes (FFE)

Fiche club (FFE)

Dates soirées rapides

Dates Blitz club

Dates Trophées-Jeunes

Dates Circuit54

Plaquette histoire club

Tract du club

Fiche inscription 2017-2018

Agenda

Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?   « Le joueur d’échecs » (1943) de Stefan Zweig