Comme évoqué la semaine passée, le tournoi de Wijk aan Zee a fêté ses 80 ans. L’heure est venue de se pencher de plus près (mais pas trop, vous ne voudriez pas voir ce que j’ai vu… des choses incroyables… un champion du Monde qui donne une pièce et gagne quand même… Alpha Zero en rit encore !) sur la dernière édition. Au fil du temps, cette compétition aura connu deux scènes principales (Beverwijk de 1938 à 1967 et Wijk aan Zee depuis) et trois appellations différentes, Hoogovens Schaaktoernooi (Tournoi d’échecs des hauts fourneaux), Corus et depuis peu Tata Steel.

Et depuis que Tata a repris les comptes familiaux, tout le monde se serre la ceinture ! Plus de tournoi C par exemple… Mais la tradition aidant, le plateau reste chaque année fort bien garni 🙂

Autour de la table cette fois, la famille proche avec ses deux petits neveux, son chouchou et l’autre vivant à deux pas, et deux (!) Tontons toujours flingueurs . Nous comptions également des Indiens car Tata adore la culture indienne, des Russes car un tournoi d’échecs sans Russes est comme un open sans mousses au chocolat de Jean, des Chinois car ils sont partout (dans les tournois et même aux cuisines 🙂 ) et des anglophones pour assurer la traduction car sinon Tata ne comprendrait rien.

Les paroles changent mais le chorus reste souvent le même : le chouchou Magnus est reparti une sixième fois avec les poches un peu plus pleines que les autres. Invaincu avec 9/13, le champion du Monde s’adjugea le premier prix grâce aux blitz de départage face à Anish Giri. A vous de trouver la simple manœuvre qui lui permit d’écarter son rival hollandais, les Blancs jouent et gagnent :

Anish Giri réalisa une excellente performance après quelques déceptions ces derniers temps. Tout commença avec un peu de chance lors de sa première partie face à la meilleure joueuse du monde, la Chinoise Hou Yifan. Dans la position du diagramme, les Blancs jouèrent c2-c4… quel est le résultat logique après ce coup ? Attention, les finales de pions contiennent toujours quantité de finesses cachées 😉

Une fois de plus, Vishy Anand nous a démontré qu’il est immortel 🙂 Juste un point derrière les vainqueurs, l’Indien nous a régalé de par la qualité de son jeu. Opposé à l’Américain Fabiano Caruana, le « Tigre de Madras » conclut la partie par une séquence qui provoqua l’admiration du champion du Monde himself ! Les Blancs jouent et gagnent :

En guise d’au revoir (à Wijk aan Zee, pas à vous!), jetons un œil sur la partie WeiYi-So de la ronde 6. L’intrépide espoir chinois a trop forcé la serrure de l’ultra solide Américain et le retour de bâton va faire mal… Les Noirs jouent et gagnent :

Le nouveau record de King Magnus ne fut pas le seul événement du week-end. En effet, l’équipe 2 remporta son premier match de la saison (si si) !!! 🙂 Voici donc un exercice tiré de la partie de Thomas, opposé avec les pièces noires au Maître International Nicolas Clery. Saurez-vous faire aussi bien que notre Maestro ? Les Noirs jouent et gagnent :

Et enfin, une petite étude bien évidemment ! 🙂 Cette fois tout droit sortie de l’imagination du compositeur russe Leonid Kubbel (1891-1942). Il y a urgence, le pion a noir file à dame ! Les Blancs jouent et gagnent :

Solutions des exercices de la semaine dernière :

Geller-Ree : 1.Fxf7+ ! – Txf7 (la partie continua par le moins critique 1…Rh8) 2.Cxf7-Rxf7 3.Cg5+ – Rg8 (ou 3…Re8 4.Ce6!) 4.Da2+ – Rh8 5.Cf7+ – Rg8 6.Ch6++ – Rh8 7.Dg8+ !! – Cxg8 8.Cf7 mat à l’étouffée 🙂

Miles-Korchnoi : 1…Cg5 !! 2.Cxg5 (forcé) – f3 !! 3.Dxf3-Txh4+ 4.Dh3-Dxg5 Fini !

Tal-Van der Wiel : 1.Cxf6+ ! (aussi fort qu’évident!) -gxf6 2.Tg3+ – Rf7 3.Dxe5 et mat quelques coups plus tard.

Cifuentes-Zvaginsev : 1…De3+ !! 2.Fxe3-Txe3+ 3.Rxg4-Fc8+ 4.Rg5-h6+ ! 5.Rxh6-Te5 suivi du mat.

Akopian-Kramnik : 1.Th7 !! c’est fort une Tour en septième ! – Rxh7 (ou comme dans la partie 1…Dxb2+ 2.Dxb2-Cxb2 3.Txg7+ – Rf8 4.Th1 et les Noirs abandonnèrent.) 2.Cxe7+ – Rh6 3.Th1+ – Fh5 4.g4 gagne.

Carlsen-Ernst : 1.Fxh6 ! – gxh6 2.Txh6+!- Cxh6 3.Dxe7-Cf7 4.gxf7!-Rg7 5.Td3-Td6 6.Tg3+ – Tg6 7.De5+ – Tf6 8.Dd7 mat fut la brillante démonstration du Norvégien 🙂

Nijboer-Jakovenko : 1.Ce6 ! (Donnez moi un bourrin en sixième…au lieu du 1.Cf3 joué dans la partie.)- fxe6 (sinon le pion c7 tombe, suivi de toute la défense noire) 2.dxe6-De7 3.Txc7!-Txc7 4.Txc7-Dxc7 5.e7+ -d5 6.Dh8+ !! la pointe finale 😉

Etude de Weenink : 1.c7-Cb7 2.c8=T !! pour éviter le pat -Cxa5 3.Tc5!-Cb7 4.Tc6 mat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez-nous !

Château-Parc du charmois, avenue du Charmois, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy. Ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Tous les détails à la rubrique "club"

Nos joueurs (FFE)

Nos équipes (FFE)

Fiche club (FFE)

Dates Blitz club

Dates Trophées-Jeunes

Plaquette histoire club

Fiche inscription 2018-2019

Agenda
Sep
21
ven
20 h 30 min Blitz 1 au club
Blitz 1 au club
Sep 21 @ 20 h 30 min – 22 h 30 min
http://echecs.asso.fr/ListeTournoisBlitz.aspx?zone=3
Sep
22
sam
14 h 00 min Trophée-Jeunes 1
Trophée-Jeunes 1
Sep 22 @ 14 h 00 min – 17 h 30 min
8 tournois d’échecs, de septembre à juin, pour tous les jeunes, de débutants à confirmés, même non licenciés en club Inscription : 3 euros, sur place de 13h45 à 14h Fin du tournoi vers 17h30[...]
Sep
29
sam
10 h 30 min 3ème tournoi rapide de la Métropole
3ème tournoi rapide de la Métropole
Sep 29 @ 10 h 30 min – 20 h 30 min
http://www.nancy-stanislasechecs.fr/?page_id=18652
Oct
12
ven
20 h 00 min Blitz 2 au club
Blitz 2 au club
Oct 12 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
http://echecs.asso.fr/ListeTournoisBlitz.aspx?zone=3
Oct
13
sam
14 h 00 min Trophée-Jeunes 2
Trophée-Jeunes 2
Oct 13 @ 14 h 00 min – 17 h 30 min
8 tournois d’échecs, de septembre à juin, pour tous les jeunes, de débutants à confirmés, même non licenciés en club Inscription : 3 euros, sur place de 13h45 à 14h Fin du tournoi vers 17h30[...]

Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?   « Le joueur d’échecs » (1943) de Stefan Zweig