Une forte délégation vandopérienne s’est rendue à Saint Antonin Noble Val ( 8 heures de route quand même) sous la direction technique de Cédric et Claude et accompagnés par Jean et Ayten Pavée, Chun Yi (Mme Paci !) et Sandrine maman de Constantin.

Les joueurs n’ont pas regretté leurs 8 heures de route tant l’endroit fut agréable. Niché dans les gorges de l’Aveyron, le petit village est magnifique, le centre est piéton et propice à de nombreuses balades. L’organisateur nous avait trouvé un gité spacieux et confortable et tout le monde avait une petite chambre bien agréable.

3 joueurs de Sigis (Dylan, Léopold et Gautier) revenaient sur le lieu de leur Casse en juin : c’est là que le collége Saint Sigisbert avait remporté de haute lutte le titre suprème de champion de France des collèges.

Coté repas, nous eûmes droit à des spécialités turques, chinoises et quelques tartes bien juteuses.

Coté Echecs, nous avons été accueillis comme des rois par l’organisateur qui a vraiment apprécié d’avoir 10 joueurs (un 6ième du tournoi !) non locaux. Nous avons même eu les honneurs de la presse.

Coté résultats, les joueurs ont connu des fortunes diverses, certains profitant des conditions agréables pour avoir des ondes positives sur l’échiquier et d’autres au contraire se laissant aller au doux confort ambiant et à l’apprentissage des jeux extra échiquiéens (tarot, bluff, citadelle).

Dans le A, il y avait une vingtaine de joueurs avec 2 crocodiles, les MI Touzane et Bergez qui n’ont rien laché ou presque contre le reste des joueurs. Léopold fit un excellent tournoi ne perdant que contre les 2 mi et une nulle avec Gautier et gagnant les 4 autres parties. Il revient avec 50 points élo qui lui permettront de passer 1900 au 1er octobre. Louis P fut très irrégulier perdant contre la plus faible joueuse du tournoi mais arrachant une nulle à la dernière contre Touzane (celui-ci prudent préférant assurer la première place…) Gautier a fait un gros tournoi comme d’habitude en dépensant énormément de temps et d’énergie dans ses parties et une victoire à la dernière ronde lui aurait assuré une 3ième place.

 

Dans le B, 2 joueurs ont bien gazé : Lucien qui a néanmoins échoué à la 2ième place ratant la première d’un souffle et Théo qui lorsqu’il se fait violence est capable de belles choses.
    

Au rayon des déceptions, Constantin, Dylan et Noé P qui ont énormément apprécié leur séjour et ont du coup sponsorisé leurs adversaires (niveau point élo). Gageons que c’est pour repartir d’autant plus vite que leur élo aura baissé.

Les 2 Petits, Noé K et Emile ont pas mal joué et se sont bien acclimatés à l’ambiance générale. Les chocs entre vandopériens furent assez rares exception pour Emile qui a joué Dylan, Theo et Noé P.

Bref, un excellent séjour pour tout le monde !
(compte rendu de Claude)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez-nous !

Château-Parc du charmois, avenue du Charmois, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy. Ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Tous les détails à la rubrique "club"

Nos joueurs (FFE)

Nos équipes (FFE)

Fiche club (FFE)

Dates Blitz club

Dates Trophées-Jeunes

Plaquette histoire club

Fiche inscription 2018-2019

Agenda
Jan
25
ven
20 h 30 min Blitz 5 au club
Blitz 5 au club
Jan 25 @ 20 h 30 min – 22 h 30 min
http://echecs.asso.fr/ListeTournoisBlitz.aspx?zone=3
Jan
26
sam
14 h 00 min Circuit 54 à Nancy-Stanislas
Circuit 54 à Nancy-Stanislas
Jan 26 @ 14 h 00 min
Retour du circuit 54 le samedi 26 janvier : 3ième étape à Stanislas Echecs 29 rue colonel Grandval organisé par Stanislas et Nancy Est Avec sa formule originale et son système accéléré, il permet, autant[...]
Fév
23
sam
15 h 00 min FESTIVAL DE NANCY 2019
FESTIVAL DE NANCY 2019
Fév 23 @ 15 h 00 min – Fév 24 @ 18 h 00 min
http://festivalnancy.echecs54.org/infos2019/

Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?   « Le joueur d’échecs » (1943) de Stefan Zweig