Le 14ème open international de Vandoeuvre approche à grands pas et il est grand temps de se chauffer les neurones ! 🙂

Ainsi, chaque semaine vous seront proposés deux exercices, l’un tiré d’une partie récente jouée quelque part dans le monde, l’autre sous la forme d’une étude.

Car, comme le dit jadis le maître allemand Richard TEICHMANN (1868-1925), « Les échecs, c’est 99% de tactique ! »

Au boulot :

Lors d’une récente rencontre de ligue chinoise entre les clubs de Hangzhou et Zhejiang, le numéro 1 chinois DING Liren (2772) était opposé avec les pièces noires au GM BAI Jinshi (2553). Au delà de la combinaison finale que vous devrez chercher (et trouver!), cette partie est considérée comme l’une des plus belles de l’année 2017, tant le jeu de DING y fut impressionnant de bout en bout. Pour les anglophones, voici un article du site Chessbase où vous pourrez admirer ce joyau : http://en.chessbase.com/post/ding-liren-plays-brilliancy

Les Noirs jouent et font mat en 5 coups :

  

Eh non, Alfred de MUSSET (1810-1857) n’était pas qu’un célébrissime poète et dramaturge ! Amateur du jeu des rois, son romantisme s’exprimait aussi dans l’art de la composition échiquéenne, comme le prouve ce mignon « Mat en 3 pour les Blancs » !

 

A vous de jouer ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez-nous !

Château-Parc du charmois, avenue du Charmois, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy. Ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Tous les détails à la rubrique "club"

Nos joueurs (FFE)

Nos équipes (FFE)

Fiche club (FFE)

Dates soirées rapides

Dates Blitz club

Dates Trophées-Jeunes

Dates Circuit54

Plaquette histoire club

Tract du club

Fiche inscription 2017-2018

Agenda

Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?   « Le joueur d’échecs » (1943) de Stefan Zweig