Par Claude Adrian :

Stéphane Zawadski est décédé il y a quelques jours lors d’une grave opération qui ne s’est pas bien passée.

Stéphane avait joué au club de Metz Fischer, puis à l’Echiquier Nancéien, avant de s’arrêter plusieurs années puis de reprendre au club de Vandoeuvre récemment.

Il atteint son meilleur niveau à la fin des années 1990 avec 2230 elo, et son style se caractérisait par un jeu solide (ouvertures Pirc et Slave ou Stonewall) : rien de flamboyant, mais une motivation et une détermination de chaque instant.

Il avait étudié l’informatique à Metz et à Strasbourg et il parlait couramment l’allemand. Il croquait la vie à pleine dents passant du temps dans les bars et nous battait à tous les jeux (tarot, fléchette, babyfoot)… puis il connu une passion foudroyante pour les échecs. Il trouva un travail et ce fut sans doute la période la plus heureuse de sa vie. Nous nous retrouvions à 5 copains (Jean, Pierre, Bastien, François) chaque vendredi soir pour un rituel : 2 heures d’échecs dans un bar puis petit restau. Moi-même jeune joueur peu fortuné, Stéphane m’offrait souvent le restaurant. Puis il y eu la météorite Christian Bauer, pour lequel il vouait une admiration sans borne et qu’il surnommait affectueusement le Bébé. Il contribua un peu à son ascension en l’emmenant dans différents tournois.

Sa plus belle perf échiquéenne fut la campagne de Coupe de France 2000 avec l’Echiquier Nancéien où il contribua à la victoire bien qu’il n’ait pas participé à la finale. Nous avions ensuite joué la coupe d’Europe des clubs par équipe de 6, et notre meilleur souvenir était un voyage de 4 heures dans un vieux bus bosniaque aux côtés des Kortchnoi, Ivantchouk, Sax, Beliavski, toutes les idoles de notre jeunesse…

Puis sa vie bascula, lorsqu’il perdit son travail. Bien qu’il toucha une forte indemnité qui lui permit dans un premier temps de profiter de la vie, il ne retrouva jamais de travail. Il perdit un peu sa passion pour les Echecs. Suivit un arrêt des échecs pendant 15 ans où nous nous perdîmes de vue. Récemment, il décida de faire son come back. Il n’avait plus son niveau d’avant bien qu’il repartit avec son elo des années 2000 et les jeunes joueurs étaient cruels avec lui, alors que je comprenais tout le courage qu’il fallait.

Il avait tout juste 58 ans…

Vous pouvez y rejouer une des belles parties de Stéphane (si on clique sur un coup souligné dans la partie, un échiquier apparaît pour suivre la partie) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez-nous !

Château-Parc du charmois, avenue du Charmois, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy. Ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche. Tous les détails à la rubrique "club"

Nos joueurs (FFE)

Nos équipes (FFE)

Fiche club (FFE)

Dates Blitz club

Dates Trophées-Jeunes

Plaquette histoire club

Fiche inscription 2018-2019

Agenda
Nov
23
ven
20 h 30 min Blitz 3 au club
Blitz 3 au club
Nov 23 @ 20 h 30 min – 22 h 30 min
http://echecs.asso.fr/ListeTournoisBlitz.aspx?zone=3
Nov
24
sam
14 h 00 min Circuit 54 à Seichamps
Circuit 54 à Seichamps
Nov 24 @ 14 h 00 min
Retour du circuit 54 le samedi 24 novembre : 2ième étape à Seichamps espace des parapluies 18 rue Saint-Lambert Avec sa formule originale et son système accéléré, il permet, autant pour les joueurs moins aguerris que pour[...]
Déc
14
ven
19 h 00 min Masterclass FFE 3
Masterclass FFE 3
Déc 14 @ 19 h 00 min – 21 h 00 min
 
Jan
12
sam
Jour entier Départemental jeune à Vandoeuvre
Départemental jeune à Vandoeuvre
Jan 12 Jour entier
Adresse : Espace Prévert, rue du Vivarais à Vandoeuvre les Nancy.

Le seul jeu qui appartienne à tous les peuples et à toutes les époques, et dont nul ne sait quel dieu l’a apporté sur terre pour tuer l’ennui, pour aiguiser l’esprit, pour stimuler l’âme. Où commence-t-il, où finit-il ?   « Le joueur d’échecs » (1943) de Stefan Zweig