Circuit 54 : un parfum de rentrée !

circuit54 stan 176Samedi dernier, il flottait comme un parfum de rentrée scolaire pour la première étape du circuit 54, organisée par la Stanislas Académy. L’ambiance était en vérité plus potache que studieuse, heureux que nous étions de retrouver le frisson de la compétition après ces longues vacances échiquéennes.

Premier enseignement : on se demande vraiment ce que foutent les syndicats, parce que les classes sont toujours aussi chargées ! 68 élèves, cela en fait tout de même 65 qui me séparent du podium !

Parmi eux, bien sûr, on dénombrait quelques premiers de la classe, qui, en bons fayots, avaient profité de la trêve estivale pour potasser, mais également, il faut le dire, de nombreux cancres qui manifestement n’avaient pas fait leurs devoirs de vacances (vous aurez les noms à la fin), et même, d’ailleurs, parmi eux, quelques cancres déjà fatigués par la reprise, des cancres las, donc…

Bon, à part ça, une rentrée, c’est toujours un peu pareil. Certains s’affichent avec leurs beaux habits tout neufs, d’autres évitent d’arriver en retard pour ne pas se faire mal voir du prof dès le premier jour, y en a même qui viennent en taxi histoire d’épater les copains… Et puis surtout, ça cause des derniers potins.

Sujet brûlant du jour : le mercato. Moi, tous ces changements d’équipes, je vous jure, ça me flanque le tournis, on ne s’y retrouve plus.

Vous saviez que Marianne James, ex-jurée de Nouvelle Star sur M6, va animer Prodiges, le prochain télécrochet sur l’univers classique de France 2 ? Que Cali, qui a présidé le jury du Prix talent W9 l’année dernière s’illustre actuellement en tant qu’expert musical dans Rising Star ? Que Lorie, ex-candidate de la saison 3 de Danse avec les Stars est devenue jurée dans La France a un incroyable talent sur M6 ? Dingue, non ? But what did you expect… ?!

Autrement, à chacun sa politique commerciale. Manifestement, certains clubs de l’agglo offrent une montre à leurs nouveaux adhérents. Nous, c’est un stylo : afin que nos gentils membres règlent plus facilement leur cotisation avant la reprise des interclubs…

Sinon, il paraîtrait – j’emploie le conditionnel tant la nouvelle semble incroyable – que l’ami Yann aurait découvert très récemment grâce à son professeur particulier que l’on pouvait également, lorsqu’on a les Blancs, avancer de deux cases le pion se trouvant devant le roi… Si certains témoins pouvaient me confirmer la véracité de la chose…

A 14H05, le principal Claude Adrian – il faut dire arbitre – a sifflé la fin de la récréation et nous a priés de nous installer à nos tables respectives. Après avoir dicté l’emploi du temps (7 rondes de 10′ + 5”) et rappelé le nouveau règlement intérieur (défaite au premier coup illégal et interdiction des portables), l’interrogation a pu commencer, dans un silence à peine troublé par le bruit des pendules que l’on frappe, les jurons plus ou moins étouffés des inévitables gaffeurs, et les chutes des téléphones hâtivement dissimulés dans les poches des pantalons.

A 18 heures, le principal dévoilait le tableau d’honneur.

Eh bien dans ce monde sans repères où tout fout le camp, on ne peut même plus compter sur les dictons éprouvés par le temps : les reîtres du bon roi Stanislas ont été prophètes dans leur pays, confisquant les 4 premières places et la plupart des prix par catégorie.

Côté Vandop, seuls Laurent B. (comme son éternelle licence), 5ème, et Christophe C. (photo) qui a raflé le prix des moins de 1398 Elo, ont surnagé. Et comme promis plus haut, pour connaître la liste des bonnets d’âne, ça se passe ici !

circuit54 stan 182

Vous avez aimé cet article?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

Marc-Antoine Geisler

Marc-Antoine Geisler nous vient de Belfort.Il est arrivé à Nancy cette année pour suivre des études de commerce à l’Artem.Originaire de Lepuix, petit village situé

Lire plus »

Julien Tavernier

Julien : “je suis originaire de Caen en Normandie, et je suis arrivé depuis septembre à Nancy, où je travaille à l’IUT Charlemagne en “informatique

Lire plus »