Région(ale 1) : On a braqué le bar Le Duc !

braquage 5

Stupeur à Vandoeuvre : les sympathiques gérants meusiens du bar Le Duc sont tombés dimanche dernier dans un véritable guet-apens. Alléchés par la promesse d’un café gratuit et de gains faciles, ils se sont rendus sans méfiance au château du Charmois, sans se douter du sort funeste qui les guettait. En effet, un gang de malfrats vandopériens bien connus des services de police les y attendait. Les caméras de surveillance du parc ont permis d’identifier formellement les membres de la bande à Pat Ate, dit “Le Capitaine” : Jeannot le Boa, connu pour étouffer lentement ses victimes, Sylvain le Bétonneur, Al C. alias Tony Truand, redoutable tueur à gages aux multiples identités (dont Floflo le Héros), Chris des Balkans, expert en escroquerie, et Chédy le Surineur, appelé aussi “La Petite Sirène” en raison de son style romantique qui n’est pas sans rappeler celui du grand Anderssen.

Comment six Barisiens en pleine possession de leurs moyens et supérieurs en force ont-ils pu ainsi se laisser dépouiller de la recette du match ? Les enquêteurs s’interrogent encore mais suspectent fortement le café, qui aurait pu être drogué. Des analyses sont en cours, rendues difficiles par le fait que toutes les traces ont été pour une fois soigneusement effacées, ce qui sonne presque comme un aveu. Tout ce que l’on sait, c’est qu’au cours du pugilat, trois Barisiens ont été proprement neutralisés par Pat, Sylvain et Chris, tandis qu’Al et Chédy exécutaient froidement leur victime désignée. Seul le patron du bar Le Duc réussira à prendre la fuite après avoir assommé Jeannot. Le butin est d’importance et devrait permettre au gang vandopérien d’envisager l’avenir avec sérénité. La bande à Pat Ate est cependant activement recherchée dans toute la région(ale 1). Aux dernières nouvelles, elle aurait été aperçue aux environs de Metz. Peut-être un repérage pour un nouveau braquage ?

Vous avez aimé cet article?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles