Interclubs du 29 janvier : 5,5 sur 7 !

Vandoeuvre2 perd 2-5 contre Metz Fischer1 à Metz
Vandoeuvre3 gagne 5-1 contre Neufchâteau à Neufchâteau
Vandoeuvre4 gagne 3-1 contre Marange à Marange
Vandoeuvre5 gagne 6-0 contre Cornimont à Cornimont
Vandoeuvre6 annule 3-3 contre Essey à Vandoeuvre
Vandoeuvre7 gagne 8-0 contre Saint Dié2 à Saint Dié
Vandoeuvre8 gagne 6-2 contre Seichamps7 à Seichamps

Les compte-rendus des capitaines:

Equipe 7:

Cruellement privée de son quatrième élément, j’ai nommé notre Victor, remplacé sur le pouce par votre serviteur et capitaine, c’est affaiblie mais volontaire et même ambitieuse que notre équipe de Vandoeuvre VII prit la route pour la Vosge en ce radieux dimanche ensoleillé.

Après un trajet occupé par une mise en jambes intellectuelle sous la forme de probabilités conditionnelles (bon courage a Claude et François si Lucien et Dylan vous sollicitent), nous arrivons sans encombre en la belle ville de Saint-Dié.

Au programme, l’équipe de Saint-Dié II, la même qui fit match nul un mois plus tôt contre Vandoeuvre VIII grâce a une douloureuse (pour nous) remontée. C’est prenable mais sérieux et je donne mes instructions habituelles aux rapides et aux plus lents, instructions qui seront modérément a très modérément suivies, comme d’habitude…

Après un sympathique accueil de la part de nos hôtes déodatiens la première ronde commence.

Notre Lu(cien)cky luke de service dégaine comme toujours plus vite que son ombre et l’emporte rapidement, suivi comme son ombre par son compère Dylan qui conclut une finale ouverte a 2 fous contre 1 tour.

Noé travaille tranquillement son adversaire, lui prend un cavalier cloué. Plus tard il sacrifie un cavalier pour une attaque qu’il pense être de la mort qui tue… et c’est finalement l’appât du gain d’un fou que Noé lui agite sous le nez qui perdra son adversaire trop gourmand.

Quant à moi, je m’empêtre les pinceaux, emmène mon roi se promener a droite a gauche (4 coups perdus, excusez du peu!…). Je finis par me décider a échanger mon fou sur ce satané cavalier e5, ce qui me permet de faire entrer en jeu mon mauvais fou et ma tour coté dame. Je parviens a gagner un pion, mais ce n’est que grâce a une gaffe de mon adversaire qui me donne un fou que la partie bascule.

4 à 0. Parfait. Je rappelle a mes équipiers la remontée de l’équipe de Saint-Dié II face a Vandoeuvre VIII pour maintenir un semblant de pression.

Après une courte pause (pour moi…) on démarre la deuxième ronde.

Les matchs sont un peu plus serrés, ce qui n’empêche pas nos lévriers de gambader a vivre allure. Lucien arrive premier, qui s’en étonnerait, suivi de Dylan, pareil.

Noé attend son heure, et tel le crotale prend son adversaire a la gorge a sa première inattention pour ne plus le lâcher et l’achever rapidement.

Moi je suis un peu impressionné par mon adversaire dont l’elo est quand même à 1468F. Si ce n’est l’Everest, au moins un Mont-Blanc pour moi… Je merdouille un peu mon ouverture mais il n’en profite pas et on se retrouve assez rapidement dans une finale a 4 pions + un fou pour moi contre 4 pions + un cavalier pour lui. C’est moi qui l’ai voulue car je pensais que mon fou dominerait son cavalier… Sauf que son (décidément…) satané cavalier virevoltant m’embêtait beaucoup plus que mon pauvre fou rendu inopérant par l’astucieux placement de ses pions… On se dirigeait vers une nulle après que j’aie accepté l’échange cavalier/fou qu’il m’avait proposé quand, le cerveau fumant de mon adversaire combiné au bruit ambiant produit par de charmants bambins finit par lui faire commettre une erreur fatale.

Au final une fantastique victoire 8 a 0, et la cinquième victoire de rang de notre équipe, qui après un démarrage un peu poussif montre tout son potentiel, il fallait bien que la France remporte le championnat de monde de handball pour fêter ça!!!

Equipe 8:

Aujourd’hui, je retrouve Vandœuvre 8 après avoir donné un coup de main à
Vandœuvre 4 la dernière fois. J’en suis revenu marqué et même changé,
tant la qualité légendaire des comptes-rendus de Vandœuvre 4 est un
modèle pour tous les capitaines. Excusez-moi donc par avance si jamais
des jeux de mots répétitifs ou des tournures alambiquées se glissent
dans ce compte-rendu. Mais l’enjeu pour Vandœuvre 8 est sérieux
aujourd’hui : il s’agit de rester dans le groupe de tête du classement
général. C’est pourtant privés d’une partie de nos effectifs habituels
que nous abordons cette rencontre capitale chez les sympathiques rouges
de Seichamps 7. L’occasion pour la plus jeune du jour, Zeina, de faire
ses grands débuts en Régionale 2, accompagnée des jeunes et néanmoins
expérimentés Zakaria et Théo, ainsi que du moins expérimenté et
néanmoins moins jeune Christophe T.

Les présentations étant faites, c’est parti pour les parties. Je pars
sur une anglaise symétrique, mais mon pion C gaffe, il décide de partir
sans retour. Parties aussi, en un clin d’œil, la dame de l’adversaire de
Zakaria et la partie avec. Parties, tout comme le roi de Zeina qui n’a
pas pu parer l’attaque adverse malgré un bon début de partie — et je dis
cela sans parti pris : ce sont les mots du vainqueur lui-même. Théo,
avec une pièce d’avance, réalise un magnifique mat de tour et de
cavalier au milieu de l’échiquier, épaulé de quelques pions histoire de
ne pas laisser le roi partir. Quant à moi, parti de loin à cause de mon
pion gaffé, je reviens peu à peu, mon adversaire ne tirant pas parti de
son avantage. Jusqu’à ce qu’une fourchette me donne partie gagnée !
C’est bien parti : 3-1 à la pause.

Ce n’est que partie remise, espèrent les Seichanais à ce moment du match.

La deuxième partie est une miniature en ce qui me concerne. Mon
adversaire ouvre avec le peu courant et surtout douteux gambit Englund,
c’est-à-dire en donnant un pion au premier coup (d4 e5). Et au huitième
coup, c’est même une pièce qu’il me donne, avant de tomber dans un mat
en 3 coups juste après. Sans doute en partie à cause de la fatigue.
Miniature aussi pour Zeina : pas de miracle pour notre novice face à un
adversaire plus fort. On a 4 points dans la poche, il faut donc au moins
une nulle sur les deux derniers échiquiers. Et ce devrait être une
partie de plaisir : Théo et Zakaria ont respectivement une pièce et 3
pions d’avance. Mais Zakaria se met à blitzer tous ses coups, oubliant
que rien ne sert de courir, il faut partir à point. En réalité, il est
pressé de partir pour regarder une certaine partie de handball. Fort
heureusement, s’il nous fait des frayeurs, il ne commet pas d’erreur et
bien au contraire, trouve une belle combinaison de mat à l’étouffé avec
dame et cavalier. Théo, qui commence à faire partie des meubles dans
cette équipe, n’a plus qu’à assurer avec sa pièce d’avance, ce qu’il
réalise sans trembler. 6-2 !

Christophe T

Vous avez aimé cet article?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Une réponse

  1. Attention !! je crois qu’il y a une erreur Vandoeuvre 7 n’est pas (plus) exempte et doit affronter Saint Dié II (à Saint Dié). Le calendrier a changé. C’est Seichamps 6 qui est exempt.

    Vandoeuvre 7 sera exempt pour la ronde du 2 avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

11 mai : Bon déconfinement !

Aujourd’hui lundi 11 mai, nous pouvons reprendre une vie un peu plus normale 🙂 mais malheureusement pas encore rouvrir notre club d’échecs 🙁 En effet,

Lire plus »