Interclubs 11-12 mars : un superbe 6,5/8 !


Bravo à Vandoeuvre4 et Vandoeuvre5
chacun Champions de leur groupe de Régionale1 une ronde avant la fin !! A eux la Nationale4 la saison prochaine 🙂 Bravo à Vandoeuvre2 qui gagne ses 2 matchs et s’offre ainsi de belles chances de maintien en N1 … Et sauf gros accident de dernière ronde, Vandoeuvre3 gagnera aussi son groupe en montera en N3.

Vandoeuvre2 gagne 5-1 contre Chalons
Vandoeuvre2 gagne 3-2 contre Villepinte
Vandoeuvre3 gagne 7-1 contre Garche2
Vandoeuvre4 gagne 4-2 contre Garche3
Vandoeuvre5 annule 2-2 contre Seich2
Vandoeuvre6 perd 1-5 contre St Dié
Vandoeuvre7 gagne 4-2 contre Epinal2
Vandoeuvre8 gagne 5-3 contre Seich5

Les compte-rendus :

Vandoeuvre 5 – Seichamps 2

L’équipe 5 emmenée par son capitaine Jean Jacques alignait son équipe type pour ce qui ne devait être qu’une formalité : battre l’équipe 2 de Seichamps qui certes valeureuse mais ne présentait quand même pas sur le papier une équipe susceptible de nous poser problème. La méfiance était quand même de mise puisque Seichamps 2 avait battu les favoris St Dié.
Avec près de 200 points de moyenne élo en plus, le match partait bien avec la victoire facile d’Alexandre, hélas annulée par une défaite de Frédéric. 1 – 1
Néanmoins, le reste des positions étaient propres et nettes avec Christophe et Jean Jacques qui dominaient clairement leurs adversaires, Gautier avait un pion de plus et Leopold avait mangé la Dame de son adversaire, la pugnace Rosine, et l’attaque devait se conclure assez vite. Mais tout d’un coup, le drame, Leopold se perdait stupidement sa Dame contre un Fou et devait défendre une finale avec 5 pions de plus mais une Tour de moins. Rosine ne ratait pas le coche et « picouillait » un par un les pions de Leopold pour gagner avec une Tour de plus : bravo Rosine, mais cela ne faisait pas nos affaires, d’autant plus que dans le zeitnot notre Gautier avait filé 2 pions et devait défendre avec un pion de moins. Il prenait sagement la nulle tandis qu’heureusement Christophe gagnait. 2 -2 !
Tout reposait sur Jean Jacques qui totalement gagnant avait un peu (complétement) cafouillé sa finale et Jean louis Warin avait avec pourtant peu de « mathos » montait un implacable réseau de mat en finale. Et inexorablement, le mat se dessinait : Jean Jacques tentait alors une dernière défense que son adversaire ne voyait pas et annonçait même mat sur l’échiquier (!) alors qu’une Tour pouvait revenir par miracle… Et de mat point ! S’en suivaient quelques erreurs de part et d’autre et Jean Jacques émergeait avec une Tour contre un Cavalier qu’il jouait sans risques jusqu’à 8 h 00 du soir : nulle néanmoins.
Score final : 2 -2 et beaucoup de frayeurs et il faut rendre hommage à la valeureuse équipe de Seichamps 2 qui a défendu bec et ongles sa 2ième place. Merci à Vandoeuvre 6 de les avoir battu dans une ronde précédente. La montée est néanmoins presque officielle : il faudra perdre moins que 5 -0 contre Seichamps 4 si Seichamps 2 bat Haute Moselotte 5 – 1 ! indécision

Vandoeuvre VII – Epinal II : Le compte rendu du capitaine

Dernière rencontre de la saison pour notre équipe, opposée à une sérieuse équipe d’Epinal II, légèrement supérieure sur le papier, avec pour objectif une 6ème victoire de rang.
En effet, nous sommes dans la dernière ligne droite d’un duel qui nous oppose à distance avec… Vandoeuvre VIII, pour la seconde place, la première étant d’ores et déjà promise à Seichamps V…

Les 4 mousquetaires sont là. Consignes habituelles d’avant match. Sérieux et bonne gestion du temps…

La première ronde démarre.
Chez Victor le match est vite plié, son adversaire ayant donné sa dame.
Noé bâtit une belle attaque côté roi, mais oublie le côté dame… et perd une tour sèche. Il se battra bien sur la suite, mais le handicap était trop fort, et son adversaire étant parvenu à échanger les dames, finira par logiquement l’emporter. Un motif de satisfaction toutefois : Il a très bien géré son temps.
Lucien lance une magnifique pointe qui enfonce la défense adverse et conclut rapidement par un mat en profitant d’un aveuglement de son adversaire.
Pour Dylan, partie équilibrée. Roque opposés, Dylan a un pion d’avance. Il prend son temps, réfléchit. Hélas il perd une qualité, puis un fou sur une fourchette, et finit par s’incliner. C’est suffisamment rare pour le souligner, c’est lui qui termine le dernier…

2 – 2. Le matche est serré. Tout reste à faire.
Je remobilise mes troupes.

La deuxième ronde commence mal avec un début catastrophique de la part de Noé qui frôle la correctionnelle avant de se rattraper miraculeusement et finalement l’emporter. Incroyable, c’est lui qui termine le premier !!!
Pour Victor, un peu inquiet de jouer un adversaire auquel il rend plus de 100 points elo, et qu’il a fallu que je booste un peu, ça commence plutôt bien. Bel avantage de développement, puis beau cavalier implanté dans le camp de l’adversaire. Malheureusement un échange général rééquilibre la partie. La finale est égale. Victor vient me demander s’il peut solliciter la nulle. En tant que capitaine c’est la première fois qu’on me pose cette question. Je sens peser la responsabilité… Je vais jeter un coup d’oeil aux parties de Dylan et de Lucien : avec mon oeil de spécialiste (…) il me semble que rien n’est fait. Toutefois, l’adversaire de Victor joue bien et une nulle serait un bon résultat. Je lui donne mon accord. Son adversaire refuse… mais ne parvient pas à trouver l’ouverture et finit par s’y résigner une dizaine de coups plus tard.

3-2…

Chez Dylan la partie est très équilibrée… sauf du côté de la pendule : Il reste 37 minutes à Dylan contre seulement 5 à son adversaire. Il reste dame et 2 tours de chaque côté + 5 ou 6 pions. La structure de pions de Dylan est moins bonne que celle de son adversaire, et son roi un peu moins en sécurité. L’adversaire propose la nulle. Dylan se tourne vers moi… Je sens qu’il l’accepterait volontiers, mais rien n’est fait côté Lucien et je veux la victoire. Lourde responsabilité. Je prends la décision au feeling : L’adversaire de Dylan semble fébrile et stressé par rapport à la pendule. Je parie là dessus et dit à Dylan de refuser la nulle… et l’adversaire commet une erreur fatale quelques coups plus tard que Dylan exploite immédiatement. Mat. Ouf !… je m’en serais voulu que Dylan perde, et peut-être l’équipe avec…

4-2, c’est gagné !

Il ne reste que Lucien, (mais oui, vous avez bien lu, Lucien qui fait la clôture alors que Noé a terminé le premier !!!), qui après avoir aventuré sa dame dans le camp adverse, a joué une partie équilibrée qui se termine par une finale dans laquelle (je pense que) il a un léger avantage, avec une tour, un fou et 3 pions contre une tour, un cavalier et 2 pions. Il ne parvient pas à trouver l’ouverture et finit par une belle nulle contre un adversaire coriace.

4-2 score final : Bravo les gars! L’équipe exulte. On regrette encore les 2 premières rondes manquées, mais on tient notre podium, reste à voir de quelle couleur sera la médaille…

Vous avez aimé cet article?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles