EXCEPTIONNEL : Montée en TOP-Jeunes pour 2019-2020 !

Compte-rendu du coach Claude :

Finish de la N1 jeune, ce 3 février à Vandoeuvre : 

Dernier match contre Lille : suite à notre bon parcours pendant tout le championnat, notre équipe 1 jeune a 5,5 sur 6 et se retrouve seule en tête à la veille de la dernière ronde. Mais notre adversaire (Lille) n’a qu’un point de moins et il s’avère que nous les jouons à la dernière ronde. En vertu des réglements, en cas de match nul ou de victoire, nous montons. En cas de défaite, c’est Lille…

Il est clair que Lille n’a pas abdiqué…

Sur le papier, nous sommes favoris sur les 3 premiers échiquiers, Gautier, Leopold et Louis affichent un élo très supérieur et une garantie de résultat raisonnable.

Mais sur les 3 suivants, Théo, Noé et Victor, c’est l’inverse et Lille est clairement favori même si la différence est moins nette.

Un scénario de 6 – 6 peut arriver, mais j’espère un exploit d’un de ces joueurs.

Il nous reste nos 2 poussins et ceux de Lille font peur : l’un d’eux (1410 élo) est un peu plus fort que Lucia tandis que leur 2ième poussine est moins forte que Lucia mais sans doute plus aguerrie qu’Elias mais celui fait des progrès à chaque sortie. Perdre 1 -3 serait un mauvais scénario mais 2 -2 serait très favorable

 

Episode IV : Un Nouvel Espoir… (version guerre des étoiles !)

Le match commence et le choc en poussin est déjà décisif puisque Lucia affronte le plus fort des 2 poussins lillois, Victor Pham, 1410 et Elias la moins forte B. Allouchi, 1182. Les parties vont être absolument intenses et acharnées et Lucia va nous gagner une partie d’anthologie style, « je croque un pion, je me prends une attaque sur la tête, je défends limite limite, j’échange les dames et je gagne la finale avec mon pion de plus… »

Chez Elias, c’est pas beaucoup plus cool, et après avoir eu l’avantage, bien maitrisé son affaire, Elias n’arrive pas à conclure et les 2 « petits » rentrent dans le money time avec 4 minutes pour Elias contre 2 pour l’adversaire et une finale compliquée mais égale… Et là, le drame, Elias perd une pièce. Son adversaire prends une minute pour prendre ladite pièce et je donne consigne à Elias de proposer nulle.

La joueuse (et l’entraineur adverse !) peu rassurée par l’état de la pendule accepte.

Une victoire et une nulle, c’est le scénario idéal d’autant qu’il nous restera la partie de Lucia contre la poussine lilloise (où Lucia sera clairement favorite), avec l’extra bonus de la partie d’Elias (qui de toute façon a fait le job).

Les bonnes nouvelles continuent d’affluer avec la sensationnelle partie de Noé qui a fait une partie d’attaque magnifique et vient de mater son adversaire. Cette partie sur un échiquier où l’espérance de résultat était délicate marque un tournant très favorable.

La défaite de Victor fait partie du plan. La saison de Victor a été excellente si on enlève ce craquage de la dernière ronde.

Théo a de surcroit une excellente position et tient le choc. A la mi temps du match, tous les voyants sont au vert… Nous menons 3 -2 et notre trio de choc Gautier, Leo et Louis n’a pas encore frappé…

Episode V : L’Empire Contre attaque….

Tout continue à bien se passer avec la démonstration de Gautier qui nous la joue « à la Gautier » : pourquoi gagner vite et de manière risquée quand on peut gagner lentement mais surement ! Le processus va durer un peu, mais semble inéluctable.

Super investissement de Gautier toute la saison et qui nous aura beaucoup apporté.

La défaite attendue d’Elias contre le « fort » poussin ne change pas non plus grand-chose au scénario.

Mais ce qui n’est pas prévu, ce sont les difficultés croissantes que commencent à éprouver nos 2 cadors Louis et Leo. Certes, Louis est souffrant et sa participation due à un bon rhume a un temps été suspendue et Léo a les Noirs mais quand même, la différence de elo tarde à s’affirmer.

Elle ne viendra jamais….

Léo et Louis décident de proposer nulle dans des positions un peu moins bonnes mais égales, ce n’est guère glorieux, mais la prudence s’impose…

L’adversaire de Louis accepte mais l’entraineur lillois décide de faire jouer l’adversaire de Léo qui malgré ses 300 points de moins se bat comme un lion…

Gautier a gagné, nous menons 5-3 et il nous reste 3 parties : Théo semble avoir une bonne nulle en poche, Léo a bien compris qu’il ne fallait pas perdre et Lucia affronte une joueuse nettement moins forte qu’elle…

On commence à parler de champagne dans le staff vandopérien…

Et tout d’un coup, le vent commence à tourner : Théo s’est emmêlé les crayons et sa forteresse absolument inexpugnable a craqué et il s’incline dans la douleur. 5 -5 !

Le scénario est le suivant :

Si Léo gagne, nous montons,

Si Léo perd, Lille monte (dans les 2 cas quel que soit le résultat de l’échiquier de Lucia)

Si Léo fait nulle, c’est l’échiquier de Lucia qui décide, Lucia peut faire nulle (grâce à la nulle d’Elias et le fait que nous ayons le droit de faire nulle).

Une fois la calculette rangée, coup d’œil sur l’échiquier de Leo : la partie va se terminer par la nulle, les 2 joueurs ont épuisé à peu près toutes les possibilités de combat…

Par contre, la position de Lucia nous glace le sang… Stress, fatigue… En tout cas Lucia est méconnaissable et sa position effroyable : un pion de moins et une attaque gagnante pour l’adversaire…

C’est le scénario de l’impensable, Léo va faire nulle et Lucia pourrait perdre…

Nous sommes en train de cafouiller notre affaire, d’autant plus que l’espoir renait chez l’adversaire…. On ne parle plus du tout de champagne.

 

Episode VI : le retour du Jedi (ou de la chance…)

Lucia est en extrême difficulté. Elle plie mais ne rompt pas : elle tente par tous les moyens de compliquer la tâche de son adversaire. « Tout peut arriver » dixit Cédric…. (Mouais !)

La tension est à son comble…

Voici la position dramatique qui va sceller notre destin…

 

Arcelin,Gael – Adrian,Léopold

[fen]4k3/7R/8/5r1p/2P1Kp2/8/8/8 b – – 0 1[/fen]

Les noirs ont un pion de plus, mais la Tour doit bouger et l’un des pions va tomber et plus rien ne devrait arriver.

55… f3?! Léo sacrifie sa tour pour faire dame après quelques secondes de réflexion, mais il y a un bug !

56.Rxf5 f2

[fen]4k3/7R/8/5K1p/2P5/8/5p2/8 w – – 0 1[/fen]

57.Re6! aie ! menace Tf7 stoppant le pion et Th8 mat. A ce moment-là, nous avons même cru que Leo allait perdre.

57…f1D 58.Th8+ Df8 59.Txf8+

 [fen]5k2/8/4K3/7p/2P5/8/8/8 w – – 0 1[/fen]

60.Rf6?? que s’est-il passé dans la tête du joueur adverse ? pression, fatigue, tentative de gain ? 60.Rf5 allant régler le sort du pion h5 était le plus simple pour nulle

60…h4! 61.Re6 Re8! Les noirs stoppent le pion c et le pion h file à Dame…

0–1

Après ce terrible coup du sort qui nous envoie illico en top 16, Lucia profite de la détresse de la joueuse lilloise pour lui croquer une pièce et s’imposer sans coup férir.

Score final 8 – 5…

Bon, ou est le champagne ?

Merci à tous les parents qui m’ont accompagné dans cette campagne avec mention particulière pour Thomas et Rui et Thierry, ainsi que mes co-entraineurs Anastasia et Cédric.

Vous avez aimé cet article?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

Marc-Antoine Geisler

Marc-Antoine Geisler nous vient de Belfort.Il est arrivé à Nancy cette année pour suivre des études de commerce à l’Artem.Originaire de Lepuix, petit village situé

Lire plus »

Julien Tavernier

Julien : “je suis originaire de Caen en Normandie, et je suis arrivé depuis septembre à Nancy, où je travaille à l’IUT Charlemagne en “informatique

Lire plus »